HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Dicynodontes du Maroc et du Laos : anatomie, phylogénie et implications sur l’évolution des dicynodontes et sur la paléobiogéographie des blocs Sud-Est asiatiques

Résumé : Les dicynodontes forment un groupe emblématique de thérapsides « reptiles mammaliens », du Permo-Trias (P-Tr). Ils représentent une composante majeure des faunes continentales du P-Tr et les plantivores dominants de leurs écosystèmes. Leur distribution géographique cosmopolite et leur grande diversité taxonomique leurs confèrent un rôle essentiel pour comprendre les tendances macroévolutives et évaluer l'impact de la crise biotique sur les écosystèmes terrestres au P-Tr. Des restes de dicynodontes du Permien et du Trias du Laos et du Maroc affinent nos connaissances sur la phylogénie des dicynodontes et la paléobiogéographie du Sud-Est asiatique autour de la limite P-Tr. Trois espèces de dicynodontes sont décrites dans le Trias (Carnien) du Maroc (Bassin d’Argana, base du Membre Irohalene) : Moghreberia nmachouensis, Azarifeneria barrati et A. robustus. La validité taxonomique de ces espèces, décrites uniquement par des restes crâniens, a toujours été débattue. La révision des restes attribués à Azarifeneria n'a pas mis en évidence de caractères propres distinguant les deux espèces Azarifeneria barrati et A. robustus des autres dicynodontes du Trias, ni de Moghreberia nmachouensis. Ces deux espèces devraient donc être considérées nomina dubia. Contrairement aux études précédentes qui alliaient Moghreberia et la forme nordaméricaine Placerias, notre analyse phylogénétique a conclu à une étroite parenté entre l'espèce marocaine et Lisowicia du Trias supérieur (Norien-Rhétien) de Pologne. Les dicynodontes du Laos datés par la méthode du zircon U-Pb, donnent un aperçu des faunes terrestres de l'Asie du Sud-Est au tournant Paléozoïque-Mésozoïque. Les affinités phylogénétiques de ces nouveaux dicynodontes laotiens mettent en éviden e la survie d’une lignée supplémentaire à la crise P-Tr. Leur présence au Laos, très probablement au début du Trias, impliquerait une connexion entre le bloc d'Indochine et le bloc de Chine méridionale au moins dès le Trias inférieur voire le Permien supérieur.
Complete list of metadata

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-03524074
Contributor : Isabelle Dubigeon Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, January 13, 2022 - 9:17:17 AM
Last modification on : Wednesday, May 11, 2022 - 4:11:19 AM

Identifiers

  • HAL Id : insu-03524074, version 1

Citation

Chloé Olivier, Nour-Eddine Jalil, Sylvie Bourquin. Dicynodontes du Maroc et du Laos : anatomie, phylogénie et implications sur l’évolution des dicynodontes et sur la paléobiogéographie des blocs Sud-Est asiatiques. 27 ème Réunion des sciences de la Terre (RST 2021), Nov 2021, Lyon, France. pp.712. ⟨insu-03524074⟩

Share

Metrics

Record views

10