HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Contrôle paléogéographique des moussons asiatiques au Cénozoïque : le Tibet et (surtout) tous les autres

Résumé : Les moussons Sud et Est asiatiques sont des phénomènes climatiques qui conditionnent aujourd’hui la production de nourriture de millions de personnes. Résultant de l’interaction entre le battement saisonnier de la Zone de Convergence Intertropicale, les gradients de température de surface et la géographie du pourtour de l’Océan Indien, la question de leur mise en place, ou de leur intensification, au cours du Cénozoïque reste un sujet débattu, qui met en lumière notre compréhension encore imparfaite de leurs forçages principaux. Si la présence d’un plateau Tibétain suffisamment haut a souvent été présentée comme la condition sine qua non à la présence de moussons en Asie, cette vision a depuis été largement remise en question. De plus, des données récentes suggérant des moussons précoces dès l’Éocène supérieur (~40 Ma), soit dans un contexte climatique et paléogéographique bien différent des conditions actuelles, contribuent également nuancer ce rôle hégémonique joué par le Plateau Tibétain. Afin de tester la sensibilité de la circulation atmosphérique asiatique à d’autres forçages paléogéographiques, mais également climatiques, la modélisation paléoclimatique est un outil de choix. Avec le modèle de système terre IPSL-CM5A2, nous simulons l’évolution du climat asiatique au cours du Cénozoïque. Les paléogéographies utilisées dans nos simulations paléoclimatiques compilent l’état de l’art des connaissances actuelles sur l’évolution de la distribution terre-océan et de la topographie. Des paléogéographies alternatives sont également testées, afin de préciser l’impact d’une région particulière sur le climat, ou lorsqu’il n’existe pas de consensus sur la morphologie d’une région précise à une période donnée. L’application de diagnostics de moussons, régionaux et saisonniers, sur les climats simulés nous suggère une mise en place asynchrone des différentes caractéristiques des moussons asiatiques modernes. Par ailleurs, nos résultats mettent en exergue le rôle fondamental joué par l’exondation de la plaque Arabe, ainsi que par la surrection des reliefs Iraniens, Est- Africains et Mongols sur la circulation atmosphérique asiatique, qui apparaissent au moins aussi important que la surrection du complexe Himalaya-Tibet.
Complete list of metadata

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-03521151
Contributor : Isabelle Dubigeon Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, January 11, 2022 - 2:05:54 PM
Last modification on : Friday, May 20, 2022 - 12:26:01 AM

Identifiers

  • HAL Id : insu-03521151, version 1

Citation

Delphine Tardif, Anta-Clarisse Sarr, Frédéric Fluteau, Wesley Banfield, C. T. Bolton, et al.. Contrôle paléogéographique des moussons asiatiques au Cénozoïque : le Tibet et (surtout) tous les autres. 27 ème Réunion des sciences de la Terre (RST 2021), SGF, CNRS, Laboratoire de Géologie de Lyon ou l’étude de la Terre, des planètes et de l’environnement, Nov 2021, Lyon, France. pp.232. ⟨insu-03521151⟩

Share

Metrics

Record views

13