Carbonatation chaude en relation spatiale et génétique avec la mise en place de basaltes durant l’exhumation mantellique Téthysienne enregistrée dans la nappe de la Platta, Alpes Suisses

Résumé : Les transitions océan-continent (OCT) sont reconnues comme des environnements propices à la formation et au piégeage d’hydrocarbures. Ainsi lors des dernières décennies, de nombreuses études ont été entreprises à travers l’acquisition de données de sismique réflexion, de modélisation numérique et analogique ou encore l’étude d’analogues de terrain. Une importante découverte a été la reconnaissance de roches mantelliques exhumées par des détachements dans les parties les plus distales de certaines marges. Ces structures ressemblent à celles imagées le long des rides océaniques au niveau des Oceanic Core Complex. Ces structures tectoniques focalisent des circulations de fluides réagissant avec de larges volumes de roches mafiques (systèmes hydrothermaux) et ultramafiques (serpentinisation, ophicalcitisation) et aboutissent notamment à des minéralisations spécifiques (sites de Rainbow, Lost-City, TAG sur la dorsale atlantique). Dans la nappe de la Platta (Canton des Grisons, Suisse), les serpentinites sont affectées par une carbonatation importante (ophicalcites) en relation spatiale avec un détachement Jurassique associé avec la formation de l’océan téthysien. Dans ce travail nous caractérisons d’abord d’un point de vue structural les relations entre les circulations fluides génératrices d’ophicalcites et le fonctionnement du détachement, en suite de quoi nous caractérisons par une approche pétro-géochimique, notamment en isotopes stables, les sources des fluides impliquées et les conditions de leur circulation. La carbonatation affecte les basaltes au toit du détachement ainsi que les serpentinites sous-jacentes sur quelques dizaines de mètres. Les compositions isotopiques des veines calcitiques recoupant les basaltes autant que les serpentinites sont homogènes à la fois en δ18O (autour de 16%o) et δ13C (0-1%o). Ces données sont compatibles avec un seul événement de carbonatation. Le fluide est dérivé de l’eau de mer, et génère la carbonatation à des températures entre 90 et 105 C. La circulation des fluides est associée à l’avènement du magmatisme basaltique, dont : i) les épanchements ont fourni la charge lithostatique requise pour la réactivation de ce segment du détachement ; ii) la chaleur a déclenché l’advection de fluides, en particulier, à l’interface basalte-serpentinite. Le système de la Platta représente un " end-member " des processus de carbonatation hydrothermaux en relation avec le magmatisme dans un contexte d’exhumation mantellique.
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-01916036
Contributor : Isabelle Dubigeon <>
Submitted on : Thursday, November 8, 2018 - 11:01:37 AM
Last modification on : Friday, May 10, 2019 - 1:54:18 PM

Identifiers

  • HAL Id : insu-01916036, version 1

Citation

Rémi Coltat, Philippe Boulvais, Yannick Branquet, Joseph Collot, Marie-Eva Epin, et al.. Carbonatation chaude en relation spatiale et génétique avec la mise en place de basaltes durant l’exhumation mantellique Téthysienne enregistrée dans la nappe de la Platta, Alpes Suisses. 26ème Réunion des Sciences de la terre - RST, Oct 2018, Lille, France. pp.220. ⟨insu-01916036⟩

Share

Metrics

Record views

78