Premières données géochronologiques sur les granites du substratum pré-mésozoïque du Bassin parisien

Julien Baptiste 1, 2, 3 Jérémie Melleton 1 Laurent Beccaletto 1 Michel Faure 2, 3 Marc Poujol 4 Philippe Lach 1
3 Géodynamique - UMR7327
BRGM - Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), ISTO - Institut des Sciences de la Terre d'Orléans - UMR7327 : UMR7327, INSU - CNRS - Institut national des sciences de l'Univers , UO - Université d'Orléans : UMR7327
Résumé : A partir du milieu du 20ème siècle, l’interface substratum pré-mésozoïque/remplissage méso- cénozoïque du Bassin parisien a fait l’objet de nombreuses investigations, notamment par le biais de forages profonds pour la recherche d’hydrocarbures. Parmi ces forages, certains ont atteints les lithologies du substratum et ont été carottés, donnant accès à une information directe sur sa nature. Ainsi plusieurs plutons de granitoïdes, aussi mis en évidence par l’interprétation des données géophysiques ont été intersectés. Or la nature pétrologique et l’âge de ces granites n’ont jamais été caractérisés jusqu’à présent. Dans l’objectif de combler cette lacune, certains de ces granitoïdes ont été échantillonnés (prélèvement sur carottes) pour leur analyse pétrographique et leur datation; il s’agit de granites gneissiques issus des forages de Sennely-1 et de Blancafort-1, et d’une granodiorite issue du forage de Moulins-102. Les échantillons ont été datés par LA-ICP-MS sur zircon et monazite. Les analyses isotopiques menées sur les zircons donnent des âges à 501 ± 3 Ma et 477 ± 4 Ma respectivement pour les granites de Sennely et de Blancafort, et des âges à 344 ± 2 Ma pour la granodiorite de Moulins. Les analyses isotopiques effectuées sur monazite donnent des âges à 334 ± 4 Ma pour le granite de Sennely et 324 ± 6 Ma pour le granite de Blancafort, ainsi que des âges à environ 293 Ma pour les deux granites. Ces roches plutoniques enfouies sous la couverture méso-cénozoïque du Bassin parisien sont datées ici pour la première fois. Ces nouvelles données géochronologiques suggèrent des âges cambro-ordoviciens pour la mise en place des granites de Sennely et Blancafort. Le scénario suivant, prenant en compte l’évolution géologique régionale, peut être avancé: les granites de Sennely et de Blancafort se sont mis en place lors des épisodes de rifting continental du Paléozoïque inférieur. Ils ont ensuite été affectés par des évènements thermiques et tectoniques importants qui pourraient être rattachés à une phase de déformation d’âge viséen comme cela est établi pour des plutons du Morvan ou de la Montagne Bourbonnaise. La granodiorite de Moulins se serait mise en place au Viséen inférieur. Enfin une probable phase d’hydrothermalisme tardive aurait affecté les granites de Sennely et de Blancafort au cours du Permien.
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-01915932
Contributor : Isabelle Dubigeon <>
Submitted on : Thursday, November 8, 2018 - 10:16:52 AM
Last modification on : Friday, May 10, 2019 - 1:54:18 PM

Identifiers

  • HAL Id : insu-01915932, version 1

Collections

Citation

Julien Baptiste, Jérémie Melleton, Laurent Beccaletto, Michel Faure, Marc Poujol, et al.. Premières données géochronologiques sur les granites du substratum pré-mésozoïque du Bassin parisien. 26ème Réunion des Sciences de la terre - RST, Oct 2018, Lille, France. pp.155. ⟨insu-01915932⟩

Share

Metrics

Record views

51