Relation d’échelle de la loi Z-R : quelle conséquence pour l’observation radar ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year :

Relation d’échelle de la loi Z-R : quelle conséquence pour l’observation radar ?

(1) , (2) , (2)
1
2
Laurent Barthès
  • Function : Author
  • PersonId : 968696
Cécile Mallet

Abstract

L'estimation de l'intensité des précipitations à partir des mesures radar repose en grande partie sur la relation Z-R (Z = aRb) reliant la réflectivité radar Z à l’intensité de pluie R. Les paramètres a et b de cette relation sont dépendants de la distribution de taille de gouttes de pluie (DSD Drop Size Distribution). En pratique, le volume sondé à l’intérieur d’une porte radar est rarement homogène, cela est d’autant plus vrai que la porte considérée est éloignée du radar, c’est-à-dire lorsqu’on observe avec une échelle de plus en plus grossière. La non linéarité de la relation Z-R implique un problème concernant la stabilité des paramètres a et b en fonction de l’échelle d’observation. La présentation se focalisera sur l’étude du comportement statistique de la relation Z-R en fonction de l’échelle d’observation d’un point de vue théoriques et empiriques. Compte tenu des propriétés multifractales des précipitations on montre que la pré-facteur « a » de la relation Z-R dépend de l’échelle d’observation alors que l’exposant b n’en dépend pas. L’étude présentée s’appuie sur des observations de granulométrie obtenues par un disdromètre pour des échelles de temps comprises entre 15 s et 64 minutes. Ces observations permettent d’estimer à la fois la réflectivité radar et l’intensité de pluie à différentes échelles et ainsi étudier la dépendance des paramètres a et b à diverses échelles d’observation. On montre de façon empirique qu’il apparait clairement une relation d’échelle du pré-facteur a qui croit suivant une loi puissance en fonction de l’échelle d’observation alors que l’exposant b reste relativement stable. Ce comportement est corroboré par la théorie. Cette dépendance à l’échelle pourrait dans certain cas être la cause de surestimation de l’intensité de pluie, notamment dans le cas de pluies convectives. Des corrections possibles sont suggérées et discutées.
Not file

Dates and versions

insu-01762805 , version 1 (10-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : insu-01762805 , version 1

Cite

Sébastien Verrier, Laurent Barthès, Cécile Mallet. Relation d’échelle de la loi Z-R : quelle conséquence pour l’observation radar ?. Colloque scientifique international «Observation et prévision des pluies, impacts sur les crues», Apr 2018, Tunis, Tunisia. ⟨insu-01762805⟩
252 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More