Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Analyse de facies sédimentaires d’un delta mixe (tidal et fluvial) dans un contexte de haute latitude pendant une transition greenhouse-icehouse (Eocène inférieur à moyen) : cas du Delta de Mackenzie, Canada

Résumé : Classer les deltas et déterminer les processus sédimentaires majeurs qui ont permis leur mise en place n’est pas toujours évident. La classification classique des deltas en trois pôle selon leur processus de formation proposé par Galloway en 1975 est bien connue mais souvent insuffisante (Bhattacharya, 2006) pour classer tous les deltas, notamment pour des deltas formés par au moins deux processus sédimentaires différents (deltas mixtes). Il est alors nécessaire de coupler l’analyse morphologique du bassin (classification de Galloway, 1975) à l’analyse détaillée des facies sédimentaires avec notamment l’étude des bioturbations qui se révèlent être de très bons indicateurs environnementaux pour déterminer le ou les processus sédimentaires majeurs à l’origine de la construction d’un delta (MacEachern, 2005). L’objet de cette étude, le Delta de Mackenzie, est situé en position de haute latitude dans le bassin océanique Arctique. Il se développe depuis le Crétacé supérieur dans le bassin de Mackenzie au Nord du Canada. L’Eocène présente un cycle climatique complet avec un optimum climatique pendant l’Yprésien puis un refroidissement global au Lutétien. Ces 2 phases sont séparées par l’événement Azolla, marqué par le dépôt dans le Bassin Arctique d’une fougère d’eau douce (Brinkhuis, 2006). Pendant l’optimum climatique du début de l’Eocène, les températures des eaux de surface ont atteint 20C (Kerr, 2004 ; Suc, 2016 – personal communication) et sont associées à une montée du niveau marin relatif (Sluijs, 2008). Des études basées sur des électrofacies et quelques photos de carottes de l’Eocène inférieur (Dixon, 1981) ont été réalisées dans le passé, mais aucune n’a encore proposé un modèle de facies sédimentaire basé sur l’étude de carottes dans le bassin, associé à un modèle d’électrofacies pour l’Eocène dans le Bassin de Mackenzie. L’objectif de cette étude est donc de proposer un nouveau modèle de facies basé sur les carottes sédimentaires et les données de puits disponibles pour l’Eocène inférieur et l’Eocène moyen du Delta de Mackenzie (Yprésien et Lutétien) principalement. Le but de cette étude est de mieux comprendre les sédimentations deltaïques d’influence mixe et plus particulièrement le cas d’un delta en haute latitude et dans un contexte climatique plutôt chaud. L’analyse des facies et des structures sédimentaires couplée à celle des bioturbations montre un delta qui semble être sous influence à la fois tidale et fluviale. Au cours de du développement du Delta de Mackenzie, des phases dominées par les processus fluviaux ont alterné avec des phases dominées par des processus tidaux
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-01388483
Contributor : Isabelle Dubigeon <>
Submitted on : Thursday, October 27, 2016 - 10:20:46 AM
Last modification on : Tuesday, May 14, 2019 - 11:00:44 AM

Identifiers

  • HAL Id : insu-01388483, version 1

Citation

Chloé Le Gouche, Cécile Robin, Jean-Loup Rubino, Johann Schnyder, Marie Salpin, et al.. Analyse de facies sédimentaires d’un delta mixe (tidal et fluvial) dans un contexte de haute latitude pendant une transition greenhouse-icehouse (Eocène inférieur à moyen) : cas du Delta de Mackenzie, Canada. 25 ème Réunion des sciences de la Terre (RST 2016), Société Géologique de France, Oct 2016, Caen, France. pp.193. ⟨insu-01388483⟩

Share

Metrics

Record views

279