Relations Tectonique-minéralisations dans les cratons précambriens - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2016

Relations Tectonique-minéralisations dans les cratons précambriens

(1) , (2) , (3)
1
2
3
Denis Gapais
  • Function : Author
  • PersonId : 840699
Patrick Ledru
  • Function : Author
  • PersonId : 879119

Abstract

Plusieurs exemples de terrains issus de différents cratons archéens et paléoprotérozoïques (Afrique du Sud, Canada, Finlande, Terre Adélie) démontrent que les modalités de la déformation des lithosphères continentales chaudes diffèrent fortement de celles connues dans les zones orogéniques modernes. Ceci est parallèlement argumenté par la modélisation analogique. Modélisation et terrain nous ont ainsi conduits à proposer un nouveau modèle tectonique des structures compressives observées dans les zones de déformation affectant les cratons archéens ou paléoprotérozoïques [1]. Ce modèle montre que beaucoup de structures sont interprétables en termes de descente de portions de croûte supérieure qui s’empilent le long de zones de déformation verticales. Ce processus purement tectonique ne nécessite pas d’effet gravitaire, comme précédemment proposé dans les modèles de sagduction souvent invoqués pour les ceintures de roches vertes archéennes. Une condition nécessaire est une lithosphère molle avec un manteau lithosphérique ductile, lithosphère molle dans laquelle la croûte supérieure fragile descend sous le simple effet de la compression. Les zones le long desquelles s’empilent préférentiellement les portions de croûte supérieure descendantes sont des zones de forte déformation potentiellement connectées avec le manteau ductile sous-jacent. Elles sont caractérisées par des foliations très pentues et des linéations d’étirement fortement plongeantes. Leur caractère durable et leur géométrie subverticale, impliquant l’incorporation et le métamorphisme de sédiments syntectoniques, en font des zones particulièrement favorables aux transferts de fluides d’origines variées, de la surface au manteau, et aux interactions fluides-roches. Nous présentons des exemples de terrain (Afrique du Sud, Canada) qui montrent que ce processus tectonique peut être un support clé pour la localisation de minéralisations variées (e.g. Sb, Au, Ni) à différents niveaux structuraux (de la croûte supérieure aux domaines de fusion crustale) dans les cratons archéens et paléoprotérozoïques. D’autres exemples, incluant le cas des gisements d’uranium à la base du bassin de l’Athabasca (Canada) sont aussi discutés. Références: [1] Gapais D. et al. (2014) Tectonophysics 618: 102–106.
Not file

Dates and versions

insu-01388103 , version 1 (26-10-2016)

Identifiers

  • HAL Id : insu-01388103 , version 1

Cite

Denis Gapais, Florence Cagnard, Patrick Ledru. Relations Tectonique-minéralisations dans les cratons précambriens. 25 ème Réunion des sciences de la Terre (RST 2016), Société Géologique de France, Oct 2016, Caen, France. pp.137. ⟨insu-01388103⟩
147 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More