Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Le mécanisme de formation des brèches nord-Pyrénéennes : nouvelles contraintes apportées par les brèches du Moulin de Ferrand en Espezel, Pays de Sault

Résumé : brèches mono- à polygéniques jalonne le système de failles limitant le nord de la Zone Interne Métamorphique (ZIM). La signification de ces brèches n’est pas consensuelle. Au sud d’Espezel, dans la partie nord de la ZIM, dans l’axe de la terminaison W du massif Nord Pyrénéen de Béssèdes de Sault, des cavités karstiques ouvertes dans ces brèches permettent d’observer la géométrie de ces matériaux dans des conditions d’affleurement exceptionnelles sur des surfaces lisses et sur des distances métriques. Le protolithe présumé liasique, est composé de marbres gréseux calcitiques à dolomitiques montrant une foliation marquée par des alternances centimétriques de lits blancs et gris-bleutés. Les minéraux classiques du métamorphisme HT pyrénéen (muscovite, phlogopite, scapolite) sont alignés dans la foliation. La déformation ductile synmétamorphique est caractérisée par des plis complexes, à apparence de plis en fourreau. Une déformation fragile, à disposition actuelle en failles normales, segmente ces plis et culmine avec une fragmentation de la roche en ” dominos ” où la dislocation des plis jusqu’à une brèche +/- isotrope est bien visible. Ces brèches renferment des clastes exotiques de taille millimétrique à métrique de manteau (serpentine, lherzolite), de méta-ophite calcitisée, et de carbonates riches en talc dans un ciment jaunâtre contenant les mêmes minéraux que les marbres, mais de granulométrie plus fine. Le plus gros de ces clastes, de taille métrique et grossièrement sphérique, est une ophicalcite. L’ensemble de la brèche est recoupé ensuite par une déformation fragile de caractéristiques pyrénéennes, en chevauchement à vergence N-NE, avec ciment rougeâtre. Une intense stylolitisation des brèches, accompagnée de fissures à remplissage sparitique est à rattacher pro parte à cette phase compressive. Ces observations suggèrent : 1) que ces brèches se rattachent à l’épisode extensif deu Crétacé s.l. et semblent se développer dans la continuité de la transition ductile/ fragile. D’origine tectonique, elles intègrent des composants exotiques érodés dans une deuxième phase de leur histoire et peuvent donc être qualifiées de tectono-sédimentaires ; 2) qu’entre les jalons lherzolitiques du Bois de la Pinouse (Ariège) et de Salvezines (Aude) le manteau a aussi été exhumé au fond des bassins albocénomaniens de cette partie du Pays de Sault, sans couverture sédimentaire, comme en témoigne la présence d’ophicalcites.on.
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-01388075
Contributor : Isabelle Dubigeon <>
Submitted on : Wednesday, October 26, 2016 - 2:31:43 PM
Last modification on : Thursday, October 15, 2020 - 3:10:06 AM

Identifiers

  • HAL Id : insu-01388075, version 1

Citation

Serge Fourcade, Michel de Saint Blanquat, Yves Lagabrielle, Camille Clerc. Le mécanisme de formation des brèches nord-Pyrénéennes : nouvelles contraintes apportées par les brèches du Moulin de Ferrand en Espezel, Pays de Sault. 25 ème Réunion des sciences de la Terre (RST 2016), Société Géologique de France, Oct 2016, Caen, France. pp.131. ⟨insu-01388075⟩

Share

Metrics

Record views

271