Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Mouvements verticaux post-rift des marges indiennes d’Afrique australe

Résumé : L’objectif de cette étude est de discuter de la mise en place du Plateau Sud-Africain en amont des marges transformantes Indiennes d’Afrique Australe. Depuis le développement des méthodes thermochronologiques et des modèles numériques, la cinétique et les mécanismes de mise en place du Plateau Sud-Africain est très débattue. - Les modèles thermochronologiques et numériques d’érosion (e.g. Van der Beek et al., J.Geophys.Res., 2002) suggèrent qu’il s’agirait d’un relief ancien, hérité de la phase de rift au Crétacé inférieur. - Les données thermochronologiques (e.g. Brown et al., J.Geophys.Res., 2002) mettent en évidence une phase d’exhumation rapides au Crétacé (110 - 90 Ma) qui concorde avec une accélération des flux silicoclastiques dans les bassins sédimentaires à mer (e.g. Braun et al., Solid Earth, 2014). - Les études géomorphologiques des surfaces d’aplanissement préservées à terre, l’interprètent comme un relief hérité de surrections successives (e.g. King, Univ.NatalPress, 1982) avec une phase majeure de déformation au Cénozoïque (~30 Ma) rattachée à la mise en place dôme Est-Africain (Burke & Gunnell, Geol.Soc.of America, 2008). Peu d’attention a été portée aux bassins côtiers qui bordent ce Plateau. L’objectif ici est (1) de réaliser une analyse stratigraphique du remplissage sédimentaire des marges indiennes d’Afrique Australe (21S to 31S) en intégrant des observations de terrains et des données de subsurface (forages et sismique 2D) ; (2) de contraindre et quantifier les mouvements verticaux qui affectent cette marge ; (3) de discuter l’impact de ces déformations sur la morphologie de la marge (accomodation, partitionnement sédimentaire entre le plateau continental et le bassin profond) et de leurs implications sur la mise en place du Plateau Sud- Africain. - La mise en place du Plateau Sud-Africain est une histoire polyphasée avec trois phases de déformations majeures : A la base du Turonien (92 Ma), au Crétacé supérieur (78-65 Ma), à la transition Oligocène-Miocène (23 Ma). L’essentiel du relief est créé pendant le Crétacé, mais sa topographie est acquise au Cénozoïque. - Les bassins côtier enregistrent différents types de déformations des marges, e.g. (1) basculement de la marge associé à un basculement du bassin et la mise en place d’une discordance angulaire dans le domaine amont ; (2) surrection horizontale de la marge qui se traduit par une chute du niveau marin relatif, une reprise de l’érosion continentale (incisons fluviatiles) en amont du bassin et la mise en place de prismes de bas-niveau dans le domaine aval. - L’origine de ces déformations est mal comprise, mais leur longueur d’onde (×1000 km) suggère une origine mantellique et/ou des déformations d’échelle continentale.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-01387763
Contributor : Isabelle Dubigeon <>
Submitted on : Wednesday, October 26, 2016 - 9:58:49 AM
Last modification on : Friday, April 5, 2019 - 8:17:50 PM

Identifiers

  • HAL Id : insu-01387763, version 1

Collections

Citation

Guillaume Baby, François Guillocheau, Cécile Robin, Massimo Dall’asta. Mouvements verticaux post-rift des marges indiennes d’Afrique australe. 25 ème Réunion des sciences de la Terre (RST 2016), Société Géologique de France, Oct 2016, Caen, France. pp.22. ⟨insu-01387763⟩

Share

Metrics

Record views

50