Paléosismicité en Auvergne à travers l'étude régionale comparée des enregistrements sédimentaires lacustres au Mont-Dore.

Résumé : L’occurrence de séismes en domaine continental peut être enregistrée au sein des bassins lacustres à travers une grande variété de dépôts sédimentaires reliés à différents processus gravi- taires. A ce titre, les archives lacustres confrontées à un fort aléa sismique peuvent être assimilées à des sismomètres naturels et leur compréhension s’avère essentielle pour recenser des séismes historiques afin d’évaluer le risque présent et futur. Aujourd’hui, le zonage sismique de la France continentale montre une sismicité modérée voire forte au sein des principales chaînes de montagne. Parmi elles, la région volcanique des Monts Dore permet de s’intéresser à des systèmes lacustres très contrastés, tant sur le plan limnologique, géomorphologique, que dans leur degré d’anthropisation au cours du dernier millénaire. Dans cet objectif, une approche régionale comparée a été menée sur quatre sites entourant le massif du Sancy, incluant au total deux lacs de maar (Pavin et Chauvet) et deux lacs de barrage volcanique (Guéry et Montcineyre). Cette étude s’appuie sur une caractérisation des remplissages sédimentaires via une cartographie acoustique par sismique réflexion et des analyses multi-paramètres à haute résolution (radiographies, XRF, spectrophotométrie...) complétées par des datations au radiocarbone sur des carottes sédimentaires. La lecture des profils sismiques permet d’identifier des faciès acoustiques chaotiques assimilés à des dépôts en masse de type slumps et/ou turbidites. En complément, les analyses multiparamètres permettent de discriminer une sédimentation évènementielle d’une sédimentation de fond dont les flux semblent reliés à l’anthropisation du milieu (Guéry, Montcineyre et Chauvet). Enfin, les modèles d’âges réalisés à partir des datations radiocarbones relient une part de ces évènements à la sismicité historique de la région, comme la récurrence d’évènements sédimentaires au sein des archives de Guéry et Pavin durant le XIXème siècle, période durant laquelle l’activité sismique au Mont-Dore et au sud de la faille de la Limagne était assez intense. De manière similaire, des évènements synchrones datés aux alentours de l’an 1300 ont été répertoriés au sein des quatre lacs, soulignant un facteur de déclenchement tectonique régional jusqu’alors non recensé. Néanmoins, l’enregistrement de cette période de sismicité est contrasté en raison d’effet de sites importants et très différents d’un système à l’autre. Les principales raisons invoquées concernent la morphologie subaquatique (degré de pentes, architecture sédimentaire), la cohésion du sédiment ainsi que le degré d’anthropisation du milieu, trois paramètres qui semblent influencer la stabilité du matériel sédimentaire et donc conditionner la génération de glissements en masse durant des épisodes sismiques.
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-01290806
Contributor : Nathalie Pothier <>
Submitted on : Thursday, April 7, 2016 - 11:05:02 AM
Last modification on : Friday, May 10, 2019 - 1:54:16 PM
Long-term archiving on : Monday, November 14, 2016 - 7:20:19 PM

File

ASF_2015_Chassiot_et_al_Poster...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : insu-01290806, version 1

Citation

Léo Chassiot, Emmanuel Chapron, Christian Di Giovanni, Patrick Lajeunesse, Marta Garcia, et al.. Paléosismicité en Auvergne à travers l'étude régionale comparée des enregistrements sédimentaires lacustres au Mont-Dore.. 15ème Congrès Français de Sédimentologie, Oct 2015, Chambéry, France. Poster, 2015. ⟨insu-01290806⟩

Share

Metrics

Record views

392

Files downloads

73