Méthoxyserratènes : nouvel outil permettant de suivre l’évolution des forêts de conifères dans le bassin versant

Abstract : Les actions de l’Homme sur son environnement (par exemple déforestation, reforestation, culture,....) affectent l’évolution des surfaces continentales en jouant un rôle sur le cycle mondial du carbone. La reconstruction et l’évolution des paysages passés constituent dès lors un défi pour les approches paléoenvironnementales (Dearing, 2006). Les biomarqueurs moléculaires détectés dans les sols peuvent fournir des informations sur la végétation locale passée, et donc sur l’utilisation des terres passées. En outre, si ces biomarqueurs sont transférés des sols vers les archives sédimentaires, ils peuvent être utilisés pour reconstruire l’évolution des écosystèmes à travers le temps. Parmi ceux-ci, les triterpènes pentacycliques de végétaux supérieurs représentent une famille de lipides très répandue chez les angiospermes et se situent essentiellement au niveau des cires cuticulaires et des écorces des végétaux supérieurs. En raison de leur large diversité de structures, de fonctions et de configurations, ils peuvent constituer des marqueurs spécifiques de certaines plantes, notamment s’ils sont préservés dans les archives naturelles. Par exemple, les éthers méthyliques de triterpènes pentacycliques peu- vent être liés à la présence de graminées (Jacob et al., 2005; Zocatelli et al., 2010), alors que les acétates de triterpényle sont principalement produits par des astéracées (Lavrieux et al., 2011). Tous deux reflètent le développement de la végétation en milieu “ ouvert ” (par exemple prairie, jachère), soit dans le cadre de l’influence du climat, soit en raison d’activités humaines. L’évolution des milieux “ fermés ”, et notamment les forêts de conifères, est quant à elle suivie par le suivi des concentrations en diterpènes, famille de lipides synthétisés par les gymnospermes. Récemment, une famille de triterpènes pentacycliques insaturés présentant une structure de type serratane, un groupement méthoxyle et divers fonctions oxygénées supplémentaires (méthoxy, acétoxy, cétone ou de l’alcool) ont été détectées dans des sols d’une forêt d’épicéas (Le Milbeau et al., 2013). Les composés possédant un squelette serratane sont synthétisés par de nombreuses plantes comme les pins, les épicéas, les sapins, les fougères et les lycopodes, mais seuls ceux possédant un groupement méthoxyle n’ont, jusqu’à présent, été signalés que dans les pinacées. Ces composés ont également été observés dans d’autres archives, telles des tourbes, des sédiments lacustres (naturels et artificiels) et attestent de la contribution de pinacées à ces archives.
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-01289581
Contributor : Nathalie Pothier <>
Submitted on : Thursday, March 17, 2016 - 8:33:41 AM
Last modification on : Wednesday, October 9, 2019 - 3:10:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : insu-01289581, version 1

Collections

Citation

Claude Le Milbeau, Jérémy Jacob, Marlène Lavrieux, Anaëlle Simonneau, Léo Chassiot, et al.. Méthoxyserratènes : nouvel outil permettant de suivre l’évolution des forêts de conifères dans le bassin versant. 15ème Congrès Français de Sédimentologie, Association des Sédimentologistes Français, Oct 2015, Chambéry, France. ⟨insu-01289581⟩

Share

Metrics

Record views

174