Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Le système Capbreton-Santander : illustration des processus sédimentaires actifs dans les canyons modernes depuis 15 000 ans

Abstract : Le canyon de Capbreton se singularise des autres canyons du Golfe de Gascogne par sa proximité à la côte. La tête du canyon s’initie dès 30 mètres d’eau et donne naissance à un thalweg sinueux encaissé dans un canyon étroit aux flancs raides. Le thalweg de Capbreton s’étend sur plus de 270 km jusqu’à 3 000 mètres de profondeur où il connaît un brusque changement de direction vers le Nord pour se prolonger dans le canyon de Santander. A cette profondeur, le canyon de Santander présente une morphologie en U, plus large et moins haute que le canyon de Capbreton, illustrant la transition entre canyon profondément incisé et chenal profond. En parallèle de cette évolution morphologique, les différents carottages réalisés dans ces canyons illustrent une évolution de la dynamique sédimentaire depuis l’amont du canyon de Capbreton jusqu’à la terminaison du canyon de Santander. A 80 km de la tête du canyon de Capbreton, perpendiculaire au thalweg, un transect de quatre carottes illustre les différents processus en action dans le canyon sur une même verticale : (1) une sédimentation gravitaire en masse au c ?ur du thalweg, (2) des évènements turbiditiques fins sur les terrasses basses (< 200 m par rapport au thalweg), à une fréquence moyenne d’une turbidite/an lors des derniers 2 000 ans et (3) de la décantation liée aux nuages néphéloïdes, alimentés par les panaches turbides sur les terrasses hautes (> 200 m). Dans la terminaison du canyon de Santander, prélevée le long d’un méandre considéré jusqu’alors abandonné, une carotte montre 8 m de dépôts turbiditiques sableux dont l’analyse stratigraphique indique une alimentation continue au cours des derniers 15 000 ans, mais avec des taux de sédimentation holocènes 6 fois plus faibles que sur les terrasses du canyon de Capbreton. Ainsi même si le canyon de Capbreton, et plus particulièrement ses terrasses, fonctionnent comme de véritables pièges à sédiments régionaux, une part non négligeable de ses apports sédimentaires atteint tout de même les grands fonds à l’Holocène, ce qui est tout à fait singulier en comparaison des autres grands canyons du Golfe de Gascogne
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-01080743
Contributor : Isabelle Dubigeon <>
Submitted on : Thursday, November 6, 2014 - 10:38:21 AM
Last modification on : Friday, September 18, 2020 - 2:34:11 PM

Identifiers

  • HAL Id : insu-01080743, version 1

Collections

INSU | EPHE | CNRS | PSL

Citation

Sandra Brocheray, Michel Cremer, Sébastien Zaragosi, Sabine Schmidt, Hervé Gillet, et al.. Le système Capbreton-Santander : illustration des processus sédimentaires actifs dans les canyons modernes depuis 15 000 ans. 24 ème Réunion des sciences de la Terre 2014, Oct 2014, Pau, France. pp.89. ⟨insu-01080743⟩

Share

Metrics

Record views

91