Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Surrection tardi-néogène et évolution du relief dans le sud-est des Bétiques (Espagne)

Abstract : La surrection des cordières bétiques et des bassins marins néogènes périphériques résulte de processus tectoniques récents (convergence Af- Eur, topographie dynamique) faisant suite à une phase de distension Miocène liée à la migration du slab vers l’ouest. A travers une étude géomorphologique et thermochronologique BT centrée sur la Sierra de Gador dans le domaine des Alpujarides, nous proposons ici de nous intéresser à la mise en place du relief récent dans cette région ainsi que ses conséquences sur l’évolution du réseau de drainage. Les analyses thermochronologiques BT (U-Th)/He sur apatites indiquent un âge 9 0.7 Ma. Les modélisations effectués en combinant les données AFT, ZFT et Ar/Ar disponibles dans la littérature montrent un refroidissement rapide de 20 à 15 Ma puis un ralentissement jusqu’à la surface lié en grande partie à l’extension Miocène. La surface est atteinte à 7.2 Ma marqué par la présence de dépôts calcarénitiques de plate-forme au voisinage direct des échantillons. Aucun reset post 7.2 Ma n’a été détecté indiquant une faible épaisseur déposée au-dessus de ces calcarénites tortoniennes. Aucune exhumation liée à la reprise en compression (datée autour de 7 Ma) n’a pu être détectée sur ce domaine des Alpujarides. La surface fini-tortonienne présente au sommet de la Sierra de Gador constitue ainsi un quasi-marqueur du rock uplift enregistré par la zone depuis 7 Ma. Cette surface est aujourd’hui incisée et entaillée par de profondes vallées. La différence d’altitude entre la courbe enveloppe de cette surface tortonienne et le fond des vallées actuelles traduit à la fois le relief actuel mais aussi la quantité de matériel érodé dans la chaîne depuis sa surrection. Les bassins sédimentaires périphériques doivent donc avoir enregistré l’essentiel de l’érosion de la chaîne et tout bassin ne contrebalançant pas la quantité de sédiments érodés prédit par le bilan érosif témoignera d’un réarrangement du réseau de drainage. Le bassin du Poniente où se déverse les drains du flanc sud montre un bilan sédimentaire excédentaire plaidant pour une réorganisation du réseau de drainage au cours de la surrection de la chaîne. Finalement, nous montrons ici que la surrection de la Sierra de Gador constitue un remarquable exemple de soulèvement de surface post-tortonienne qui apparait localisé puisque affectant l’organisation du réseau de drainage dans cette région.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-01080505
Contributor : Isabelle Dubigeon <>
Submitted on : Wednesday, November 5, 2014 - 2:32:16 PM
Last modification on : Saturday, November 21, 2020 - 9:32:07 AM

Identifiers

  • HAL Id : insu-01080505, version 1

Citation

Nicolas Loget, Marianne Janowski, Cécile Gautheron, Jean van den Driessche, Julien Babault, et al.. Surrection tardi-néogène et évolution du relief dans le sud-est des Bétiques (Espagne). 24 ème Réunion des sciences de la Terre 2014, Oct 2014, Pau, France. pp.76. ⟨insu-01080505⟩

Share

Metrics

Record views

371