Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Evolution cénozoïque de la cuvette du congo : une plate-forme à latérites soulevée au miocène moyen-supérieur

Résumé : L'érosion sous glaciaire est fréquemment estimée à partir de la charge solide des torrents issus de la base de glaciers. Pourtant une question se pose : la charge solide de ces torrents sous-glaciaires provient-elle exclusivement de l'érosion à la base du glacier ou bien résulte-t-elle d'un mélange entre les sédiments issus de l'érosion sous-glaciaire et ceux fournis par les versants dominant le glacier? Pour répondre à ces questions dans le cas des torrents de Crosette et Bossons, tous deux issus du glacier des Bossons (face Nord du Mont-Blanc), nous avons combiné deux approches : le traçage des sources (Godon et al., in press) par la géochronologie détritique (U/Pb sur zircon) et l'étude des conditions d'exposition en surface grâce aux isotopes cosmogéniques (10Be). La charge supra- glaciaire est composée en majorité de clastes issus du pluton granitique daté à 303 Ma et qui constitue la partie sommitale de la face Nord du Mont-Blanc. Le temps d'exposition des clastes transportés en position supra-glaciaire n'est pas négligeable (2.0*10-4 at /g pour la fraction comprise entre 80 μm et 2 mm). Les sédiments transportés par le torrent de Crosette proviennent à plus de 90% de l'encaissant polymétamorphique entourant le pluton et constituant la majorité du substratum du glacier. Leur concentration en 10Be (0.2*104 at /g), voisine du " blanc machine " du spectromètre de masse par accélérateur, indique une absence significative de production de nucléides par le rayonnement cosmique et par voie de conséquence d'exposition de la roche. Ce résultat, lié à une faible exposition de la roche, est cohérent avec un processus d'érosion sous-glaciaire. Les sédiments transportés par le torrent des Bossons proviennent à moins de 50% du substratum polymétamorphique; ceux-ci constituent exclusivement le substratum du bassin versant de ce torrent sousglaciaire et leur concentration en 10Be (1.3 *104 at /g) est bien supérieure au seuil de mesure, indiquant une exposition à la surface. Ces résultats sont cohérents avec un mélange de deux sources de sédiments : l'une d'origine sous-glaciaire (les polymétamorphiques), l'autre d'origine supra glaciaire (le granite issus de la partie supérieure du versant nord du Mont-Blanc). L'application d'équations de mélange indique pour les deux approches une proportion de ~40 % de sédiments liés à l'érosion sous glaciaire et le reste provenant de la charge supra-glaciaire. Cette différence de comportement des deux torrents est interprétée comme liée à la position distincte des bassins versants respectifs : la partie inférieure du glacier des Bossons est parcourue par des bédières qui alimentent le torrent sous-glaciaire des Bossons en eau et en matière solide provenant de la charge supraglaciaire alors que Crosette se prolonge plus en amont sous le glacier, dans une zone où la forte pente et les nombreuses crevasses empêchent la formation de bédières. Ainsi l'estimation de l'érosion sous-glaciaire grâce à la charge des torrents sous-glaciaires nécessite d'étudier en amont la dynamique de transport des clastes par le système glaciaire. Bibliographie : Godon, C., Mugnier J.L., Fallourd, R., Paquette, J.L., Pohl, A., Buoncristiani J.F., The Glacier des Bossons protects Europe's summit from erosion, Earth and Planetary Science Letters, in press.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-00913262
Contributor : Isabelle Dubigeon <>
Submitted on : Tuesday, December 3, 2013 - 2:34:28 PM
Last modification on : Friday, April 5, 2019 - 8:17:32 PM

Identifiers

  • HAL Id : insu-00913262, version 1

Collections

Citation

François Guillocheau. Evolution cénozoïque de la cuvette du congo : une plate-forme à latérites soulevée au miocène moyen-supérieur. 14 ème congrès français de sédimentologie, Nov 2013, Paris, France. pp.183. ⟨insu-00913262⟩

Share

Metrics

Record views

56