Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Géomorphologie: Processus et modélisation

Résumé : La géomorphologie, ou l'étude des formes du relief, est partie intégrante de la géologie. Pourtant, les géologues et autres géophysiciens français n'ont pas consacré à la dynamique des reliefs autant d'énergie qu'à la mécanique de la lithosphère ou à la convection du noyau, pour prendre deux exemples particulièrement représentatifs de la vigueur de notre communauté. Le savoir-faire développé par les géographes français, souvent orienté vers les conséquences anthropiques, n'était pas ou peu partagé par la communauté des géologues. Les temps ont changé et l'INSU, par le biais de son programme DBT, a encouragé une recherche active dans ce domaine depuis plusieurs années. Pour tous ceux qui y ont participé, l'apport de ce programme plus connu sous l'appellation "Fleuve et érosion" a été réellement très positive. De nombreuses contributions nouvelles ont été initiées par des laboratoires jusqu'alors intéressés par des processus plus internes à la Terre. Trois communautés de taille et de compétence variées se sont mobilisées autour de la géomorphologie physique: les géographes, naturellement, les géologues au sens large (sédimentologues, tectoniciens, géophysiciens et géochimistes), qui montrent un intérêt croissant à la compréhension des phénomènes de surface, en tant que tels, ou comme marqueurs de l'activité tectonique, et enfin les physiciens qui trouvent un champ d'application aux théories d'évolution et d'organisation des systèmes complexes. L'organisation d'une école thématique est vite apparue comme une nécessité pour fédérer une ou plutôt des communautés qui n'avait pas eu souvent l'occasion d'échanger le résultats de leurs recherches respectives. Sous l'impulsion de Bruno Hamelin et du comité de programme de "Fleuve et érosion", nous avons décidé d'organiser une école thématique du CNRS dont le thème "Géomorphologie: Processus et modélisation" représentait, à notre avis, les nouveaux objectifs qui se posent à cette science. Le fait que plus de quatre-vingt demandes d'inscription nous soient parvenus montre l'engouement des scientifiques français pour cette thématique. Finalement, une cinquantaine de personnes, chercheurs confirmés et étudiants, ont assisté aux exposés scientifiques et aux discussions qui ont eu lieu dans le cadre magnifique de Luminy, près des Calanques de Marseille. Géographes, géologues, géophysiciens et géochimistes ont pu montrer la richesse des différentes démarches, qui vont de l'observation à la modélisation, en passant par une mesure de plus en plus fine des phénomènes naturels. Ce recueil des conférences présentées à Luminy n'est que la partie émergée de l'ensemble des échanges qui ont eu lieu. Nous remercions particulièrement nos invités étrangers, Mike Kirkby, Deborah Anthony et Marie-Françoise Loutre, qui ont accepté de partager leur expérience. Nous remercions aussi les étudiants de troisième cycle qui ont fourni la matière première à l'élaboration de ce recueil, et Alain Crave qui a totalement pris en charge sa publication. Nous dédions cette école à Stanley Schumm, immense personnage de la géomorphologie moderne, pour qui les mots "processus et modélisation" avait non seulement du sens mais une réalité.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-00676531
Contributor : Isabelle Dubigeon <>
Submitted on : Monday, March 5, 2012 - 3:38:58 PM
Last modification on : Saturday, October 3, 2020 - 3:15:13 AM
Long-term archiving on: : Thursday, June 14, 2012 - 5:11:46 PM

File

HS1.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : insu-00676531, version 1

Citation

Philippe Davy, François Guillocheau, Bruno Hamelin. Géomorphologie: Processus et modélisation. Ecole thématique du CNRS, Jul 1996, Lumigny, France. 146 p. ⟨insu-00676531⟩

Share

Metrics

Record views

468

Files downloads

10098