Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Datation par l'archéomagnétisme au premier millénaire av JC en France : Amélioration de l'étalonnage des variations du champ géomagnétique

Résumé : Depuis les travaux precurseurs dfEmile Thellier, notre connaissance des variations du champ geomagnetique en France a ete considerablement amelioree. Les courbes dfetalonnage couvrent desormais les deux derniers millenaires pour lfintensite (Gomez-Paccard et al., 2008) et les trois derniers pour la direction (Gallet et al., 2002). Cependant, la datation archeomagnetique des structures de combustion archeologiques ne reste applicable qufaux deux derniers millenaires, car le faible nombre actuel (27) de points de reference ne permet pas dfobtenir des courbes dfetalonnage de precision suffisante pour la datation au premier millenaire av. J.-C. Dans cette etude (qui se deroule dans le cadre dfun doctorat), nous presentons une reactualisation des courbes de variation seculaire a lfage du Fer du champ magnetique terrestre, enrichies de 37 nouveaux points de reference pour la direction et 15 pour lfintensite. Lfetude sfest portee sur des fours et des foyers, situes sur lfensemble du territoire francais et qui proviennent de fouilles preventives ou de fouilles programmees comme a Bibracte (Nievre), Lattes (Herault) et Vix (Cote dfOr). La datation de ces structures est assuree par lfarcheologie ou si possible par dfautres methodes chronometriques (radiocarbone, dendrochronologie). Les directions (angles de lfinclinaison et de la declinaison) et intensites moyennes estimees sont de bonne qualite avec verification et application si necessaire des corrections dfanisotropie et de vitesse de refroidissement. Les courbes de reference sont construites en utilisant les algorithmes de statistique bayesienne developpes par Philippe Lanos (logiciel Rencurve). Cette methode permet dfobtenir des courbes plus robustes en tenant compte a la fois des imprecisions sur la mesure de lfaimantation et des imprecisions sur la datation des structures de reference. Les courbes de variation seculaire obtenues montrent de fortes variations du champ magnetique terrestre au cours du premier millenaire av. J.-C., principalement pour la declinaison (amplitude de variation de plus de 30‹au premier age du Fer) et lfintensite (variation de lfordre de 30 ƒÊT environ). Ces variations importantes confirment le potentiel de lfarcheomagnetisme comme methode de datation pour le premier millenaire av. J.-C. et particulierement pour la periode hallstattienne. Cela permet aussi de proposer une alternative aux imprecisions du radiocarbone pour cette periode en raison des effets de plateau sur la courbe de calibration dendrochronologique.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-00673216
Contributor : Isabelle Dubigeon <>
Submitted on : Thursday, February 23, 2012 - 9:08:57 AM
Last modification on : Tuesday, March 17, 2020 - 5:44:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : insu-00673216, version 1

Collections

Citation

Gwenaël Hervé, Philippe Lanos, Annick Chauvin. Datation par l'archéomagnétisme au premier millénaire av JC en France : Amélioration de l'étalonnage des variations du champ géomagnétique. GMPCA, Groupe des Méthodes Pluridisciplinaires Contribuant à l'Archéologie, Archéométrie 2011, 2011, Liège, Belgique. ⟨insu-00673216⟩

Share

Metrics

Record views

114