Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La Loire, usine à carbonates

Résumé : Les matières en suspension estivales du cours moyen de la Loire ont une composition chimique et minéralogique très particulière : elles sont plus riches en silice, du fait de la présence de diatomées, et plus riches en calcium lié à la présence de cristaux de calcite endogénique, que dans le cours amont. En effet, dans ce tronçon ligérien, les blooms phytoplanctoniques, nombreux et denses, perturbent l'équilibre des carbonates dissous. La calcite peut alors se former directement dans les eaux de la Loire, phénomène qui est, à ce jour, peu décrit dans les fleuves des zones tempérées.
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-00549248
Contributor : Nathalie Pothier <>
Submitted on : Tuesday, December 21, 2010 - 3:37:39 PM
Last modification on : Friday, June 5, 2020 - 8:12:07 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, March 22, 2011 - 3:05:39 AM

File

Grosbois-GA_osciences-2010.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : insu-00549248, version 1

Collections

Citation

Cécile Grosbois, Jean-Gabriel Bréhéret, Florentina Moatar, Philippe Négrel. La Loire, usine à carbonates. Géosciences, BRGM, 2010, 12, pp.54-59. ⟨insu-00549248⟩

Share

Metrics

Record views

295

Files downloads

235