La Loire, usine à carbonates - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Géosciences Year : 2010

La Loire, usine à carbonates

(1) , (1) , (1) , (2)
1
2

Abstract

Les matières en suspension estivales du cours moyen de la Loire ont une composition chimique et minéralogique très particulière : elles sont plus riches en silice, du fait de la présence de diatomées, et plus riches en calcium lié à la présence de cristaux de calcite endogénique, que dans le cours amont. En effet, dans ce tronçon ligérien, les blooms phytoplanctoniques, nombreux et denses, perturbent l'équilibre des carbonates dissous. La calcite peut alors se former directement dans les eaux de la Loire, phénomène qui est, à ce jour, peu décrit dans les fleuves des zones tempérées.
Fichier principal
Vignette du fichier
Grosbois-GA_osciences-2010.pdf (913.38 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

insu-00549248 , version 1 (21-12-2010)

Identifiers

  • HAL Id : insu-00549248 , version 1

Cite

Cécile Grosbois, Jean-Gabriel Bréhéret, Florentina Moatar, Philippe Négrel. La Loire, usine à carbonates. Géosciences, 2010, 12, pp.54-59. ⟨insu-00549248⟩
180 View
183 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More