Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

De la difficulté de contraindre le rôle des colloïdes organiques sur la distribution des éléments traces dans les eaux

Résumé : La matière organique dissoute (MOD) est ubiquiste dans les environnements aquatiques et joue un rôle clé dans la géochimie des éléments majeurs et traces, en tant que phases porteuse et vecteur. Par le biais de réactions de complexation, adsorption ou dissolution, cette dernière interagit à la fois avec les surfaces minérales en modifiant les vitesses d'échange avec les solutions et en contrôlant une partie des mobilités de polluants métalliques ou de composés organiques hydrophobes. En conséquence, l'association avec la MOD n'influence pas seulement la mobilité des éléments traces métalliques dans le système Sol/Eau, mais contrôle aussi leurs biodisponibilité et toxicité. Dans les eaux du sol riches en MOD, les concentrations des terres rares et autres éléments traces semblent être contrôlées par des dynamiques saisonnières impliquant à la fois, (a) la température dont l'augmentation au printemps conduit à des décompositions accrues de la matière organique par la biomasse microbienne, et (b) les changements rédox conduisant au relarguage de terres rares et autres éléments traces dans l'eau quand les oxyhydroxydes métalliques se dissolvent. De petites cellules d'ultrafiltration de seuils de coupure décroissant (30kDa, 10kDa et 5 kDa) ont été testées sur des eaux de zones humides, riches en MOD, dans le but d'étudier les interactions MOD-métaux. Il s'agissait de distinguer la proportion de métaux traces présents à l'état libre de cations hydratés (correspondant à une fraction biodisponible), de la proportion de métaux complexés à de la matière colloïdale organique ou inorganique. Alors que les éléments alcalins, alcalino-terreux et le Ni semblent se comporter comme des éléments libres, non complexés par la MOD colloïdale, l'U, le Cu ou les terres rares semblent directement portés par la fraction colloidale organique. Ces résultats sont en accord avec des calculs de spéciation réalisés avec Model VI (Tipping, 1998), excepté pour le Th qui apparaît porté par une fraction colloïdale inorganique à l'issue de l'ultrafiltration et libre avec Model VI. Dans la mesure ou le piégeage, le transport et le sort des éléments traces liés à la matière organique doivent être mieux appréhendés pour comprendre le rôle fonctionnel joué par la matière organique à l'interface Sol/Eau quant à la dynamique des éléments traces métalliques, d'autres études dédiées aux variations conjointes des distributions de la MOD colloïdale et des éléments traces devront être entreprises dans des eaux provenant de différents environnements riches en MOD.
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-00165422
Contributor : Isabelle Dubigeon <>
Submitted on : Thursday, July 26, 2007 - 9:46:22 AM
Last modification on : Saturday, October 24, 2020 - 3:45:15 AM

Identifiers

  • HAL Id : insu-00165422, version 1

Citation

Aline Dia, Olivier Pourret, Gérard Gruau, Mélanie Davranche, Odile Hénin. De la difficulté de contraindre le rôle des colloïdes organiques sur la distribution des éléments traces dans les eaux. Colloque "Les matières organiques en France : Etat de l'art et prospective", Jan 2006, Carqueiranne,, France. ⟨insu-00165422⟩

Share

Metrics

Record views

121