Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

L'éruption de 1440AD de la Soufrière de Guadeloupe (Petites Antilles) : une détermination expérimentale des conditions pré-éruptive de la chambre magmatique andésitique

Résumé : L'éruption de 1440AD de la Soufrière de Guadeloupe (arc des Petites Antilles) est caractérisée par une variation spectaculaire de la composition chimique des produits émis, depuis une composition andésitique (ponces claires, 61-62% poids SiO2) vers une composition d'andésite basaltique (scories noires, 55-56% poids SiO2). Cette séquence de compositions est interprétée comme résultant de l'enregistrement d'un corps (magmatique) andésitique superficiel remobilisé suite à une injection magmatique plus mafique. Le but de cette étude est donc de déterminer les conditions d'équilibre (température, pression, fugacité d'oxygène et teneur en eau initiale du liquide interstitiel) au sein de la chambre andésitique avant l'épisode de mélange en couplant une étude minéralogique et pétrographique avec une approche expérimentale. Les ponces andésitiques contiennent l'assemblage minéralogique suivant : plagioclases, orthopyroxènes, clinopyroxènes, magnétites et rares ilménites. Les plagioclases montrent des zonations complexes "oscillantes" (An55-75), avec des compositions de bordure aux alentours d'An65. L'orthopyroxène (En55-60) et la magnétite (Mt65-70) sont très faiblement zonés. Les inclusions vitreuses piégées dans les plagioclases et les orthopyroxènes ont des compositions rhyolitiques (72% poids SiO2). Ces inclusions montrent de faibles variations de teneurs en eau de 4.5 à 5.5 % poids, déterminées par la méthode de la différence à 100% à la microsonde électronique. Les couples ilménite-magnétite permettent de calculer des températures d'équilibre comprises entre 800°C et 950°C pour des ∃NNO entre +0.4 et +1 (calculs effectués à 2 kbars). Un échantillon représentatif du corps andésitique avant mélange (61% poids SiO2) a été sélectionné pour l'étude expérimentale. Toutes les expériences ont été menées dans un autoclave à chauffage interne équipé d'un système de trempe rapide, pour des températures allant de 800°C à 950°C, des pressions entre 1 et 2 kbars, des fugacités d'oxygène entre ∃NNO-1 et ∃NNO +2, et en conditions de saturation et de sous-saturation en eau, en utilisant un fluide mixte H2O-CO2. Les comparaisons entre les assemblages de phases expérimentaux et l'assemblage de phases du produit naturel ainsi que des compositions chimiques des phases permettent de préciser les conditions d'équilibre de la chambre andésitique superficielle, i.e. 875-900°C, 1.5 ° 0.25 kbars, ∃NNO = +0.5 à +1 et une teneur en eau du liquide de l'ordre de 4.5 à 5% poids.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/hal-00114166
Contributor : Nathalie Pothier <>
Submitted on : Wednesday, November 15, 2006 - 5:15:56 PM
Last modification on : Friday, April 5, 2019 - 8:08:16 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00114166, version 1

Collections

Citation

Stéphane Poussineau, Michel Pichavant, Jean-Louis Bourdier. L'éruption de 1440AD de la Soufrière de Guadeloupe (Petites Antilles) : une détermination expérimentale des conditions pré-éruptive de la chambre magmatique andésitique. Réunion de la Société Géologique de France. Bulletin de la Société Géologique de France., 2004, Orléans, France. pp.60, 46. ⟨hal-00114166⟩

Share

Metrics

Record views

94