Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Quelques questions concernant la contribution de MO fossile dans le cycle supergène

Résumé : Bien qu'observée depuis plus d'un siècle dans les cours d'eau, les sédiments et plus récemment dans les sols (un exemple parmi d'autres : [1]), la contribution potentielle de carbone organique (Corg) que nous qualifierons de géologique et libéré par l'altération des formations géologiques n'a que rarement été, excepté [2], prise en compte dans les bilans globaux concernant le cycle supergène (références dans [3]). Pourtant les formations géologiques classiquement reconnues comme contenant du Corg. représentent plus de 50% des surfaces continentales. Une estimation de ce que nous pouvons appeler une production organique liée à l'érosion chimique des roches carbonatées (carbonates, shales) a été proposée[4] et l'ordre de grandeur obtenu (0.1 Gt/an) montre que ce phénomène ne peut être négligé. Toutefois, la valeur proposée ne représente absolument pas une estimation de l'apport de Corg. géologique dans les sols ou les cours d'eau.. Elle la sur-estime dans la mesure où elle n'intègre pas la perte de Corg lors de l'altération de la roche (minéralisation). Elle la sous-estime dans la mesure où elle ne prend en compte ni la production organique liée à l'altération des roches non carbonatées, ni même ce qui revient à l'érosion mécanique de l'ensemble des formations géologiques. Ces restrictions constituent en fait quelques unes des orientations vers lesquelles se dirigent nos questions.. ...au niveau global : Question 1 : qu'en est-il de la minéralisation du Corg géologique ? ...si on se réfère à quelques exemples d'études de profils d'altération supergène, le degré de minéralisation des CG peut par exemple atteindre 25% pour des charbons inscrits dans la fenêtre à huile [5]), de 30 à 45% pour des charbons de haut rang soumis à cette altération depuis 10 000 ans [6] et 60 à, dans les cas extrêmes, 100% pour des black shales [7] Question 2 : qu'en est-il de la production organique liée à l'altération chimique des roches non carbonatées ? Question 3 : qu'en est-il de la production organique liée à l'érosion mécanique de l'ensemble des roches du globe ? Question 4 : comment évoluent les productions organiques liées aux érosions mécaniques et chimiques au cours du temps et qu'alimentent-elles ? ...au niveau local : Question 1 : comment distinguer, au sein des sols et cours d'eau, ces composés carbonés géologiques d'autres composés qualifiés de réfractaires ? ...tels que les suies (soots), et les charbons de bois (charcoals). Question 2 : sous quelle forme se présentent leurs produits d'altération ? ...les produits de l'altération supergène de Corg.géol. peuvent par exemple fournir des acides humiques [8] Références : [1] Noël 2001.Thèse de doctorat, Université d'Orléans, 273p. [2] Meybeck 1993. Biogeochemical Cycles on Global Change, 163-193. [3]Amiotte-Suchet 1994. Mémoire Sciences Géologiques, 97, 100p. [4] Di-Giovanni Ch., Disnar J. R., Macaire J. J. 2002. Global and Planetary Change, 32, 195-210. [ 5] Lo, Cardott 1995. Organic Geochemistry, 22, 73-83.), [6] Copard, Disnar, Becq-Giraudon 2002.Int. Journ. of Coal Geology, 49, 57-65. [7] Petsch, Berner, Eglinton 2000.. Organic Geochemistry, 31, 475-487. [ 8] Capus , Portal , Bruckert 1979. C.RAS, 288, 1509-1512.
Complete list of metadatas

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/hal-00078772
Contributor : Nathalie Pothier <>
Submitted on : Wednesday, June 7, 2006 - 2:35:14 PM
Last modification on : Sunday, June 7, 2020 - 7:47:35 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00078772, version 1
  • PRODINRA : 246519

Collections

Citation

Christian Di Giovanni, Philippe Amiotte Suchet. Quelques questions concernant la contribution de MO fossile dans le cycle supergène. Colloque Tecto-Clim., 2003, Lille, France. ⟨hal-00078772⟩

Share

Metrics

Record views

213