239 articles – 538 Notices  [english version]
HAL : tel-00494539, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Institut de physique du globe de paris - IPGP (29/11/2006), Laure Meynadier (Dir.)
Stratigraphie isotopique du Néodyme dans l'océan Indien: Paléocirculation océanique et Érosion continentale
Alexandra Gourlan 1
(29/11/2006)

La composition isotopique du Néodyme dans les sédiments marins est un outil potentiel pour étudier la circulation océanique dans le passé. Le temps de résidence du Nd dans l'océan étant court (200-1000 ans), la valeur du Nd de l'océan global est hétérogène. La composition isotopique en Nd de l'eau de mer varie ainsi en fonction de la paléocirculation, de la provenance des sources, de l'intensité de l'érosion continentale et volcanique. Nous avons mis en place une nouvelle technique afin de reconstruire l'évolution du signal de l'eau de mer profonde et de la fraction détritique dans l'Océan Indien. Notre technique chimique a été validée par comparaison avec les méthodes de Bayon et al., (2002) et Burton et Vance (2001). Avec celle-ci, nous avons étudié deux thématiques: la circulation équatorial Indienne et l'érosion continentale Himalayenne. Pour reconstruire l'évolution de la masse d'eau équatoriale allant de l'océan Pacifique à l'Océan Indien depuis le Miocène, quatre sites ODP de ces deux océans ont été étudiés. La coïncidence en Nd de l'eau de mer entre deux sites distants de 3000 km a permis d'établir, après une réorganisation de la circulation océanique dans l'Océan Indien, l'existence d'un fort courant océanique d'ouest (MIOJet) entre 13 et 3 Ma. La fermeture du passage indonésien se produit en 2 Ma, il y a 3-4 Ma. Nous avons de même analysé, sur les périodes glaciaires-interglaciaires, les compositions isotopiques en Nd de l'eau de mer et de la fraction détritique de sédiments marins provenant d'un site proche de la Baie du Bengale. Les résultats ont montré que les signaux en Nd et 18O variaient conjointement au cours de ces cycles et que les fluctuations en Nd n'étaient pas liées aux variations de l'intensité de la circulation thermohaline mais au régime d'érosion du système Himalaya-Tibet. Ces variations sont très probablement le reflet d'un stockage important de glace sur le système Himalaya-Tibet durant les périodes glaciaires.
1 :  Laboratoire de géodynamique des chaines alpines (LGCA)
CNRS : UMR5025 – OSUG – INSU – Université de Savoie – Université Joseph Fourier - Grenoble I
Planète et Univers/Sciences de la Terre
Isotopes du Néodyme – moussons – Océan Indien – paléocirculation – ODP
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
these_Gourlan_Alexandra.pdf(14.9 MB)