s'authentifier
version française rss feed
HAL : tel-00642770, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Université de Franche-Comté (17/09/2010), Christophe Ramseyer (Dir.)
Compréhension des mécanismes d'interaction entre des nanotubes de carbone et une membrane biologique : effets toxiques et vecteurs de médicaments potentiels
Sebastian Kraszewski 1, 2, 3, 4
CINES Collaboration(s)
(17/09/2010)

Ce travail de thèse concerne l'étude théorique des mécanismes d'interaction de nanostructures à base de carbone avec les membranes cellulaires, constituant l'essentiel des cellules vivantes. Ce sujet très complexe compte tenu de la pluridisciplinarité de la thématique a été essentiellement réalisé à l'aide de simulations numériques. Nous avons volontairement partagé ce travail en deux parties distinctes. Nous avons d'abord étudié le fonctionnement des canaux ioniques à l'aide de la dynamique moléculaire et des études ab-initio. Ces canaux sont d'une part des protéines membranaires essentielles pour la fonction cellulaire, et d'autre part, elles constituent aussi des cibles thérapeutiques fréquentes dans la recherche des nouveaux médicaments. Dans une seconde partie, nous avons étudié le comportement d'espèces carbonées nus et fonctionnalisés tels que les fullerènes (C60) et les nanotubes (CNT) en présence de la membrane cellulaire en analysant finement le mécanisme d'ingestion (ang. uptake) de ces vecteurs de médicaments potentiels par les membranes biologiques. Ces études en dynamique moléculaire sur des temps très longs (sub-1 μs) et sur des systèmes très vastes étaient aussi le challenge du point de vue informatique. Pour palier la problématique dans le temps limitée d'une thèse le développement des calculs parallèles de haute performance CPU/GPU a du être mis en place. Les résultats obtenus tentent de mettre en évidence le rôle toxique que peuvent présentées certaines nanostructures vis-à-vis des protéines membranaires précédemment étudiées. Ce travail de thèse ouvre naturellement la voie à l'étude des nanovecteurs biocompatibles pour la délivrance des médicaments.
1 :  Laboratoire de Physique Moléculaire (LPM)
CNRS : UMR6624 – Université de Franche-Comté
2 :  Univers, Transport, Interfaces, Nanostructures, Atmosphère et environnement, Molécules (UTINAM)
CNRS : UMR6213 – INSU – Université de Franche-Comté
3 :  Département d'optique P-M Duffieux (FEMTO-ST/LOPMD)
CNRS : UMR6174 – Université de Franche-Comté – Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques – Université de Technologie de Belfort-Montbeliard
4 :  Laboratoire de Nanomédecine, Imagerie et Thérapeutique (NIT)
Université de Franche-Comté – CHU Besançon
Informatique/Modélisation et simulation

Informatique/Calcul parallèle, distribué et partagé

Physique/Physique/Biophysique

Chimie/Chimie théorique et/ou physique

Physique/Physique/Physique Médicale

Physique/Physique/Physique Numérique

Physique/Physique/Agrégats Moléculaires et Atomiques

Sciences du Vivant/Ingénierie biomédicale/Biomatériaux

Sciences du Vivant/Toxicologie

Sciences du Vivant/Sciences pharmaceutiques/Médicaments

Statistiques/Calcul
Nanomédecine – Délivrance des médicaments – Canaux ioniques membranaires – Fullerènes fonctionnalisés – Nanotubes de carbone – Dynamique moléculaire – Calcul quantique – High Parallel Computing HPC
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
These_S.Kraszewski_Abstract.pdf(103.1 MB)